Le blog

Saint Laurent X NEO LEGEND, le retour

Nos bornes se sont invitées chez Saint Laurent, Paris et Beverly Hills. Cette série est très particulière pour nous car elle est exclusivement composée d’or.

SAINT LAURENT X NEO LEGEND
#saintlaurentrivedroite@ysl@anthonyvaccarello

Saint Laurent with the arcade game specialist :
Neo Legend.

A “Pocket Arcade” model is available in full gold finish, with a special engraved Saint Laurent Logo.

Equipped with a 10’’ (25cm) HD professional monitor,
with Pixel Match Technology for a High Fidelity.
“ Old school marquee ” with deep engraving.
Arkador system with timeless arcade games.
High quality gold japanese joystick and buttons.
Rediscover the soundtracks from your favorite games
thanks to his powerful mono 25 watts soundsystem.
Volume control potentiometer.
Gold metal panel with high quality engravings.

It comes in a dedicated high end box
with « flying case » details.

All exclusively available at Saint Laurent Rive Droite saintlaurentrivedroite.com

Qui est Yves Saint Laurent ?

Yves Mathieu-Saint-Laurent, né le 1ᵉʳ août 1936 à Oran en Algérie et mort le 1ᵉʳ juin 2008 à Paris en France. Il est un grand couturier français. L’un des plus célèbres au monde et dont les collections de haute couture font partie de l’histoire du XXᵉ siècle.

Yves Mathieu-Saint-Laurent est né à Oran. Il y passe sa jeunesse, avant d’arriver à Paris pour travailler chez Dior. Dessinateur doué, son influence va en grandissant jusqu’à remplacer Christian Dior. Yves y connaît alors un triomphe à l’âge de vingt et un ans seulement. Ce, dès la première collection « Trapèze ». Quelques années plus tard, il fonde l’entreprise qui porte son nom, avec son compagnon Pierre Bergé qui ne le quittera plus jusqu’à sa mort. En effet, la première collection haute couture est présentée en 1962 ; elle sera suivie de la robe Mondrian ou la collection « Pop Art » qui rappellent son goût pour l’art, puis Le smoking et le tailleur-pantalon hérités du vestiaire masculin, la saharienne qu’il transforme d’un vêtement fonctionnel en un élément chic, les cuissardes, les blouses transparentes qui font couler tant d’encre dans la presse en pleine révolution sexuelle…

Épris d’exotisme tout au long de sa vie, il est le premier à engager pour ses défilés des mannequins d’origine asiatique ou africaine. Moderniste et en phase avec son époque, il crée en parallèle à la haute couture, son prêt-à-porter de luxe sous le nom de rive gauche ; celui-ci deviendra un exemple pour de nombreux autres couturiers. Ces années là, Yves découvre le Maroc où il achètera une quinzaine d’années plus tard le jardin Majorelle.

Quelques photos de la collection :

Pour retrouver ces bornes, rendez-vous chez Saint Laurent, rive droite.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *